© 2016 Created and designed by Léa-Marie (My sweet cactus)
  • b-facebook
  • Instagram Black Round
  • Tumblr - Black Circle

A partir du 1er octobre, on aura toutes une taille mannequin !

09/05/2017

  « La fille du magazine ne ressemble pas à la fille du magazine ». C’est une de mes phrases préférées lorsqu’on parle des créatures de rêves des publicités en se lamentant de ne pas leur ressembler. En réalité, le physique de la fille qui a été prise en photo est très loin du résultat après retouche qu’on nous présente. Pourtant, nous sommes de plus en plus à nous pourrir la vie à coup de régimes avec l’objectif de la taille 36 à la clé. L’anorexie est la deuxième cause de mortalité chez les jeunes de 15-24 ans. Face à ce constat alarmant, la France a voulu légiférer.

 

La « loi mannequin » arrive (enfin) en France, et c’est tant mieux !

>>> Lire aussi : les citations déculpabilisantes anti-régime <<<

 

La fin du culte du corps parfait… qui n’existe pas !

 

Ce sujet me tient particulièrement à cœur depuis que j’avais lu un témoignage (disponible ici) d’une pro de Photoshop qui travaillait pour Victoria’s Secret. Elle racontait combien elle avait du travail pour changer chaque centimètre carré du corps, du visage, des cheveux et de la poitrine des mannequins qui atterriront dans le catalogue. Ainsi, les filles que l’on trouve si sublimes et à qui on rêve de ressembler n’existent même pas ! Facile de se trouver des défauts quand on ne peut pas être retouchées par un logiciel ! Et les top models canons qui défilent, me diriez-vous. Eh bien elles n’ont le droit de manger que du liquide 2 mois avant le défilé en pratiquant 6h de sport par jour. C’est à cause de cet objectif de la taille 34 à tout prix que ce samedi 6 mai a été publié un décret anti-maigreur (un peu en retard, sachant qu’il existe déjà en Espagne depuis 2006 !).

 

>>> Lire aussi : ces stars du fitness d’instagram montrent leurs défauts pour déculpabiliser les femmes <<<

 

La protection de la santé des mannequins comme priorité

 

Le but est de punir les injonctions des agences et des marques qui ne sélectionnent que les filles les plus maigres, les obligeant souvent à s’affamer et à perdre plusieurs dizaines de kilos en leur faisant miroiter un casting prometteur (je sais de quoi je parle, j’y ai moi-même été confrontée). Résultat : des jeunes femmes qui deviennent anorexiques, font de l’ostéoporose avant leurs 25 ans et décèdent parfois suite à une insuffisance alimentaire comme la célèbre mannequin Isabelle Caro qui s’est éteinte à 28 ans.

Désormais, les jeunes femmes devront passer une visite médicale certifiant leur état de santé et attestant d’un IMC supérieur à 18,5. Toute personne faisant défiler un mannequin ne respectant pas ces critères risque 75 000 euros d’amende et 6 mois de prison. De quoi, je l’espère, écarter définitivement ce genre de pratiques du milieu de la mode.

 

>>> Lire aussi : avoir un corps de rêve sans même sortir de son lit <<<

 

Petit rappel du pouvoir magique de Photoshop

 

L’ajout de la mention « photo retouchée » sur les publicités

 

Victoire supplémentaire, toute photo dans laquelle le mannequin sera retouchée devra le mentionner. C’est le cas si la fille est rendue plus fine, mais également si elle est épaissie (cela a pour but d’encourager l’embauche de mannequin grande taille), si la couleur de sa peau est modifiée, la texture de ses cheveux etc. Non seulement les agences seront influencées pour choisir les jeunes femmes qui correspondent à leurs critères plutôt que d’en créer de toute pièce (il y a eu des polémiques récentes sur des femmes à la peau blanche retouchées pour être métisses alors que l’entreprise aurait pu faire directement appel à des mannequins métisses), mais surtout, de plus en plus de monde se rendra compte que ce qu’on voit dans les magazines n’est pas le reflet de la réalité. Tu veux ressembler à une licorne ? Non, parce que tu sais que ça n'existe pas, même si c'est cool. Bon, eh ben pour les filles des pubs, c'est pareil !

 

La mesure stipule qu’elle sert à « agir sur l’image du corps dans la société pour éviter la promotion d’idéaux de beauté inaccessibles et prévenir l’anorexie chez les jeunes ». Ainsi, les filles des magazines ressembleront enfin à des femmes réelles… Du coup, ça veut aussi dire que nous, on ressemblera à des mannequins, non ?! Parce que rassurez-vous, on a toutes notre petite dose de poils, de cellulite et de boutons (et de sourires ravageurs, d’yeux qui pétillent et de tête bien remplie). Plus qu’à attendre le 1er octobre 2017 pour que le décret soit pleinement applicable !

 

>>> Lire aussi : Bodyshaming, sexisme, homophobie… quand les publicités dérapent <<<

J’avais vraiment envie de partager avec vous ce que je considère comme une vraie révolution (et une victoire !) non seulement dans le domaine de la mode, mais aussi pour le moral des Françaises ! Bien évidemment on a encore du chemin à parcourir et des batailles à gagner pour pleinement éradiquer le sexisme et le bodyshaming, mais une petite victoire comme ça, ca fait du bien.  Et comme dirait Marilyn : « A toutes les filles qui se trouvent grosses car elle ne font pas du 34 : vous êtes toutes belles, c’est la société qui est moche.». Et vous, vous en pensez-quoi ?

 

Bisous nutella

Please reload

Please reload

READ MORE ARTICLES

BIENVENUE CHEZ MOI

  • Pinterest - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

Prom'nons nous dans le blog

Qui s'y frotte ne s'y pique pas, bien au contraire !

My Sweet Cactus c'est un concentré d'articles piquants et tout doux que je suis heureuse de partager avec vous. Un blog qui se donne pour mission de réaliser les rêves les plus fous ou, plus modestement, de rendre le quotidien un peu plus éclatant et pétillant.

A propos

MON INSTAGRAM

Mysweetcactus

EN CE MOMENT JE SUIS

en Alsace