© 2016 Created and designed by Léa-Marie (My sweet cactus)
  • b-facebook
  • Instagram Black Round
  • Tumblr - Black Circle

Mes pires collabs et relations avec les marques de 2017

21/01/2018

 Ne faites pas les innocents, je sais que vous adorez les ragots ! J’ai de la chance d’avoir une activité en or en tant que blogueuse et je vis des choses folles, je rencontre des personnes géniales et je l’avoue, j’ai des partenariats de dingue. Mais parfois, tout ne se passe pas comme prévu et certaines marques et personnes font des choses qui se passent de commentaires. Sauf que, je le vois souvent autour de moi, les grosses entreprises se permettent parfois tout et n’importe quoi, en se disant qu’un client mécontent ce n’est pas grave du tout. Alors que si, ça l’est. Je tenais donc à dénoncer, à râler un peu et surtout à vous donner mes conseils et astuces pour vous éviter des mésaventures ou rattraper les choses s’il y a un souci.

 

J’espère que mes péripéties auront le mérite de (parfois) vous faire rire !

SERGE MEUDAN, LE COIFFEUR

 

Cette histoire, c’est ma pire collab de tous les temps. Et pour cause, j’ai même atterri au tribunal ! L’an dernier, j’effectue une prestation pour le coiffeur Haut-Rhinois Serge Meudan. Je suis modèle et j’ai l’habitude de ce genre d’expériences. Le coiffeur doit réaliser une coupe de cheveux sur moi pendant que son ami filme le tout. La vidéo est destinée à devenir un tuto coiffure pour une entreprise privée. Lorsque j’arrive, pas de contrat. Il me promet qu’il me paiera dès que l’entreprise lui aura versé la somme due, qu’il l’a déjà fait et qu’il n’y a pas de souci. Je bloque une journée entière et je perds 10 cm de cheveux. Malgré tout, les semaines se passent sans nouvelle. Je le relance. Puis le menace d’une action en justice ce à quoi il répond que l’entreprise ne l’a pas payé mais qu'il me paiera "un jour". Or, peu importe (d’ailleurs je ne suis pas sûre que ce soit vrai), j’ai fait ma part du travail. Finalement, c’est au Tribunal que cela va se régler : la juge m’a donné raison grâce aux preuves écrites (un contrat n'était pas nécessaire pour l'action en justice, juste les captures d'écran de conversation) et je n’ai plus qu’à attendre l’action de l’huissier.

 

Morale de l’histoire : ne baissez jamais les bras quand quelque chose vous est dû. Ce monsieur a arnaqué pas mal de monde d’après les témoignages que j’ai recueilli, mais personne n’a jamais rien fait. Si cela vous arrive vous trouverez toute la procédure ici : c’est simple et gratuit (oui oui, vous n’avez pas besoin d’avocat contrairement à ce qu’on peut croire, il suffit d’avoir des copies de mails, sms…).

 

 OK APPARTEMENT, LE SITE DE LOCATIONS

 

Il y a plusieurs mois, je devais collaborer avec un site qui louait des appartements à l’étranger. Leur représentant accepte le partenariat et me propose une chambre. Tout est réglé, je prends mes billets d’avion et j’organise tout. Malgré tout, à quelques semaines du départ, je n’ai plus de nouvelles. Je le relance deux fois, un peu anxieuse. Finalement, je reçois un mail m’expliquant que cet appartement n’est plus disponible et que toutes leurs autres locations sont bookées (surprise, le site indique le contraire). Ils ne peuvent finalement pas honorer leur engagement et je me retrouve avec deux billets d’avion et nulle part où loger. Malgré un email de ma part bien remonté, je n’ai plus jamais eu de nouvelles d’OK appartement.

 

Morale de l’histoire : ne faites jamais de partenariat (ou même n’importe quoi nécessitant un engagement de deux personnes) sans un contrat. Pas besoin de quelque chose de très formel, un devis signé, un mail récapitulatif expressément accepté peuvent vous être utiles s’il y a un souci par la suite. Je vous ai récapitulé dans cet article les 10 règles d’or d’un partenariat réussi pour vous protéger au maximum et ne plus rien risquer.

 

 

PANDORE STORE, LA BOUTIQUE DE MONTRES

 

Si vous me suivez sur instagram (si non, filez vite réparer votre erreur !), vous savez que je vous ai parlé en novembre d’un site de montres gratuites. Rien que le concept peut rendre méfiant. Or, je me suis bien renseignée avant d’accepter le partenariat (en effet, comme je le dis toujours, ma priorité sont mes lecteurs, c’est grâce à eux que le blog vit. Je voulais vraiment partager ce super bon plan s’il s’avérait vrai, c’est pour cela que j’ai bien fait un max de vérifs). Tout semble ok : le site est sécurisé, approuvé par Paypal, leur page Facebook est suivie par beaucoup de monde, les avis clients sont nombreux et positifs. En bref, l’entreprise est fiable et l’astuce réside dans le fait qu’ils font payer les frais de port une dizaine d’euros en offrant les montres (qui viennent de Chine et coûtent quelques euros). Aucune arnaque donc. Or, pendant la période qui précède Noël, les acheteurs reçoivent une partie de leur commande mais pas tout. Le site ne répond plus aux mails, même pas aux miens. Autant vous dire que ca devient angoissant. Finalement, grâce à Paypal, j’ai réussi à les joindre. Il s’avère qu’ils ont reçu plus de commandes qu’ils n’étaient capables d’en gérer et qu’elles arriveraient après Noël. J’ai d’ailleurs reçu la mienne en rentrant de vacances. Or, c’est inadmissible car certaines personnes souhaitaient faire des cadeaux et se sont retrouvées sans rien.

 

Morale de l’histoire : pensez toujours à payer via Paypal, même sur des sites connus et sécurisés. Si vous avez un litige avec l’entreprise, vous pourrez vous faire rembourser ou faire pression via l’interface de la plateforme prévue à cet effet. C’est extrêmement efficace : les sites n’ont pas intérêt à se mettre Paypal à dos ! Je les remercie d’ailleurs pour leur efficacité.

 

 

PETITE MARQUE DE LUNETTES (dont je ne retrouve pas le nom car elle m’a bloquée haha)

 

Cet été, une petite boutique de lunettes me contacte sur instagram. Elle me propose de m’offrir -30% sur la paire de mon choix pour que je l’achète et que je leur fasse ensuite de la publicité sur mes réseaux sociaux. En bref, je dois payer pour ensuite fournir un travail. Je refuse donc gentiment en expliquant que je ne procède pas comme ça et que si l’entreprise veut me proposer une collaboration, elle doit au moins m’offrir le produit que je dois tester, aux vues du travail conséquent que je fournis. Je reçois alors un message plein de dédain et d’ironie qui me demande pour qui je me prends, accompagné d’une ribambelle de smileys qui rient aux larmes (mais si, vous les connaissez ceux-là !). Je leur explique que ce n’est pas du tout professionnel une telle réponse et que cela fait du tort à la marque. Je reçois une nouvelle réponse plus que limite : c’en est trop, je partage la conversation en story. Plusieurs d’entre vous sont aller me défendre sur le compte instagram de la marque (je vous aime, vous m’avez fait tellement rire et ça m’a beaucoup touchée !). Finalement après avoir été bloquée comme tous mes abonnés ayant pris ma défense, je reçois un mail me disant que je vais être poursuivie en justice pour leur avoir fait du tort (j'attends toujours la lettre du Tribunal, hein !)

 

Morale de l’histoire : Je reçois souvent des messages de blogueuses débutantes qui me demandent si c’est normal qu'on leur propose une promo en échange d'une publication. Non, ça ne l’est pas : être blogueuse est un vrai travail. Vous avez acquis une communauté qui vous fait confiance après des millions d’heures de travail, vous passez du temps à prendre la photo et à la retoucher. Une entreprise paierait pour une publicité dans un magazine. Vous, c’est pareil (même si le paiement prend la forme d’un produit offert). D’autant plus que de nombreuses études ont prouvé que les consommateurs achètent 11 fois plus suite à un feedback d’influenceur que suite à une publicité dans un magazine. Je vous encourage à ne pas accepter ce type de proposition et à expliquer courtoisement mais fermement à la marque la raison.

 

 Des histoires comme ça, j’en ai pas mal en stock ! Et pas seulement en tant que blogueuse. Il m’est aussi arrivé des péripéties plutôt drôles (et complètement surréalistes) avec d’autres marques cette année.. Régalez-vous !

 

CARREFOUR, LE SERVICE TRAITEUR

En novembre dernier, on prépare notre soirée de Noël avec toute la famille. Le lieu, les invités… et surtout : le traiteur. On s’y prend un mois en avance pour être sûr d’avoir le choix et n’avoir plus rien à penser ensuite. On choisit Carrefour car la sélection a l’air délicieuse et les prix sont abordables. Sauf que le jour où l’on s’y rend, l’enseigne nous explique qu’ils ont reçu trop de commandes (la nôtre a pourtant été passée un mois à l’avance) et qu’ils ne peuvent pas nous donner tous les plats. Au final, la moitié de la famille n’a rien à manger et Carrefour nous propose simplement de nous rembourser quelques euros. Le souci c’est que le 24 en fin d’après-midi, c’est tout sauf le moment d’aller faire les courses et de s’enfermer en cuisine !

 

Morale de l’histoire : ne pas faire deux fois confiance à la même entreprise ! Je vous avais déjà parlé d’eux dans un précédent article coup de gueule : nous avions fait appel à Carrefour Voyage… et je vous laisse découvrir la catastrophe ici.

 

 
EUROPCAR, LE LOUEUR DE VOITURES

 

Cet été, on part visiter la Corse avec mon copain. Puisqu’on veut bouger, on opte pour la location de voiture et on fait appel à Europcar. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu. Souvent, les moins de 25 ans doivent payer une assurance supplémentaire dans ces cas-là. Mon copain a bien 25 ans mais le site bugue et il est impossible de louer sous 26 ans. On les appelle alors pour réserver par téléphone : la voiture à 90 euros sur leur site n’est pas disponible par appel téléphonique (alors qu’elle l’est si on réserve sur le site). La moins chère qu’ils peuvent nous proposer par téléphone est à 120€. Comme on ne réserve pas sur le site, on ne peut pas bénéficier de la promo de 30€ (on est donc à 120€ au lieu de 60€ tout ça à cause d’un problème sur LEUR site). Et lorsqu’on arrive en Corse, on nous apprend que la voiture n’est finalement plus disponible et qu’il faudra payer 150€. Nos voisins de parking, eux, on reçu un voiture 5 places alors qu’ils en avaient loué une 7 places plusieurs mois avant. Ils ont dû en louer… deux ! Grâce à Europcar on a non seulement perdu 90€ et près d’une heure sur notre programme à négocier mais en plus on a très mal commencé les vacances.

 

Mon conseil : Là, je conseille presque de mettre le feu à l’agence et de faire des danses vaudou autour des flammes, mais bon…

 

 

PRIMARK, L'ENSEIGNE DE PRÊT A PORTER

 

Cette histoire-ci serait drôle si elle ne m’était pas arrivée. Je me rends avec ma meilleure amie à Karlsruhe depuis Strasbourg. Près de trois heures de route aller-retour ! Là-bas je trouve les gants de mes rêves que je cherche depuis un moment. Et lorsque je rentre chez moi et que je les déballe (oui, oui, ils étaient emballés !)… et ô surprise ! Je me retrouve avec deux mains gauches ! Ni une ni deux j’écris à Primark en leur expliquant le souci pour leur demander de m’en envoyer d’autres car je ne veux pas faire 3h de route. La personne me répond qu’il n’y a aucun souci et que je peux les échanger en magasin (heu…). Je rééxplique donc que je ne veux pas me déplacer. Réponse : elle comprend et je peux les échanger en magasin. Résultat, trois mails d’explication sur le fait que je ne peux pas me déplacer plus tard on me dit encore qu’il n’y a pas de souci parce qu’ils vont me l’échanger en magasin. Un vrai dialogue de sourd. Grrr…

 

>>> Lire aussi : la rubrique COUP DE GUEULE du blog <<< 

 

Mais aussi les meilleures…

 

Pas question de ne parler du négatif ! Le blog m’apporte tellement de belles aventures tous les jours que c’est surtout elles qu’il faut retenir ! Cette année j’ai eu la chance d’être ambassadrice ASUS pendant plusieurs mois. J’ai reçu un super ordi qui m’aide beaucoup dans mon travail de blogueuse, j’ai rencontré des gens incroyables et j’ai pu vivre une chasse au trésor dingue dans les rues de Paris.

J’ai aussi été découverte par le magazine Alsace Tendances et depuis leur soirée influenceurs, je suis rédactrice pour eux à chacun de leur numéro. Côté média, j’ai aussi fait de la radio sur RBS avec une chronique hebdomadaire.

Je suis une folle de voyage et B&B Hutspot ainsi que CitizenM m’ont permis de découvrir deux sublimes capitales européennes. J’ai été habillée par de super marques comme UniqloJustFab, Elora, Cluse, Undiz et maquillée par d’autres comme Clinique, Déesse, Yves Rocher, Sephora, Birchbox… 2017 c’est aussi l’année où j’ai adopté mon chaton et qu’il a lui aussi été pourri gâté par Nilufar et Croquetteland. J’ai découvert ma ville et rencontré des acteurs locaux exceptionnels : Au fond du jardin, The Little Red Door, Cat and Cake, Batorama, …

 

(Cliquez sur les mot soulignés pour découvrir mes partenariats)

 

Merci tout particulièrement à VOUS, chers lecteurs, pour tout ce que vous me faites vivre !

En bref, j’ai une chance folle de vivre ce que je vis ! J’avais juste envie de vous faire rire avec mes petites mésaventures de cette année. A vous de balancer maintenant vos pires expériences. On va toutes les compiler en commentaire. Lâchez-vous !

 

Bisous (un peu) vénères

Please reload

Please reload

READ MORE ARTICLES

BIENVENUE CHEZ MOI

  • Pinterest - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

Prom'nons nous dans le blog

Qui s'y frotte ne s'y pique pas, bien au contraire !

My Sweet Cactus c'est un concentré d'articles piquants et tout doux que je suis heureuse de partager avec vous. Un blog qui se donne pour mission de réaliser les rêves les plus fous ou, plus modestement, de rendre le quotidien un peu plus éclatant et pétillant.

A propos

MON INSTAGRAM

Mysweetcactus

EN CE MOMENT JE SUIS

en Alsace