LIFESTYLE

5 bonnes raisons de louer son vélo plutôt que de l’acheter (+ bon plan)

Acheter du neuf, c’est So 2010 ! Depuis plusieurs années, je suis plus que convaincue par l’achat de seconde main. Mais la location d’objets commence à se développer et représente une nouvelle alternative sérieuse à l’achat de biens neufs. De nos jours, on peut tout louer : vêtements, téléphones, outils, jeux de société etc… Pour me rendre compte des avantages, je me suis penchée sur le sujet via la location de vélo de longue durée.

Petit tour d’horizon des bonnes raisons de louer son vélo plutôt que de l’acheter.


Il y a quelques mois, Swapfiets m’a proposé de découvrir leur concept de service de location de longue durée de vélo. Vous le savez certainement, je fais la quasi-totalité de mes déplacements à bicyclette et j’étais donc curieuse de découvrir le fait d’utiliser un vélo sans qu’il ne soit vraiment à moi. De plus, leurs engagements sont nombreux mais je voulais tester pour vous faire un retour objectif. Voici mes 5 bonnes raisons de louer son vélo plutôt que de l’acheter !

– BON PLAN –

Bénéficiez de 20€ offerts chez Swapfiets avec le code “RoueBleue04“, histoire de profiter d’un joli vélo sans les inconvénients dans plusieurs grandes villes de France* !

*Lyon, Nantes, Strasbourg, Paris, Toulouse

1. C’est plus écologique

Le fait de louer un vélo plutôt que de l’acheter a un véritable impact positif sur l’environnement. Cela permet de réduire la production (et donc d’économiser des ressources énergétiques, de l’électricité, réduire l’émission de gaz à effet de serre…). En outre, la location de vélo permet d’optimiser l’utilisation des vélos : une fois que vous ne voulez plus du vôtre, une autre personne prendra le relai et seul le matériel dont on aura vraiment besoin sera utilisé.

Cette nouvelle alternative a vraiment le vent en poupe et permet d’adopter des réflexes de consommation plus raisonnés et écologiques. Contrairement à un achat d’occasion (tout aussi écologique), la location de vélo permet d’avoir une vraie garantie et un suivi (lorsque j’étais étudiante, j’ai payé 80€ un vélo d’occasion qui m’a duré deux semaines, comment vous dire que je l’ai un peu en travers haha…).

En plus de toutes ces raisons, Swapfiets recycle les chambres à air de leurs pneus pour créer de nouveaux objets. En un an, cela représente 15 tonnes de caoutchouc revalorisées qui n’ont pas finies brûlées dans une décharge.

2. Ca permet de faire des économies

Un vélo neuf coûte plusieurs centaines d’euros, sans compter le prix des accessoires, de l’entretien, des réparations… D’autant que pour les vélos électriques, les prix flambent très rapidement ! Dans le cas de Swapfiets, la location de vélo commence à partir de 16,90€ par mois (et 75€ par mois pour un électrique) et ce prix comprend tout ce dont vous avez besoin (lumières, antivol de cadre, chaîne etc.). Surtout que le vélo Deluxe 7 que j’ai est vraiment haut de gamme. En plus, il s’agit d’un système à la carte : vous ne louez votre vélo que les mois où vous l’utilisez vraiment. Encore un détail qui a son importance et qui permet de faire des économies.

3. On gagne du temps

Je suis du genre à être tout le temps pressée et à essayer d’optimiser mon temps le mieux possible. J’ai trouvé le système fait pour moi : prise de rendez-vous en ligne dans la boutique, gonflage de pneus/ajout d’un panier etc. fait en quelques minutes à côté de chez moi… Et surtout : vélo est livré à la maison avec un membre de Swapfiets qui m’a fait une mini-formation pour m’expliquer tout ce qu’il y avait à savoir directement chez moi. Le plus ? Ils réparent votre vélo en moins de 48h si besoin !

4. On bénéficie d’un vrai SAV

On ne va pas se mentir, autant j’adore bricoler, autant pour ce qui est des vélos j’ai deux mains gauches et ne suis pas mécano pour un sous. Je dois toujours demander de l’aide à mon papa ou mon homme (cliché, je sais…). Ce qui m’a vraiment plu avec Swapfiets c’est qu’il y a un vrai Service Après Vente tout du long : en un clic, je réserve un créneau en boutique et je passe pour remonter ma selle/gonfler mes pneus/remplacer ma lumière etc. Et en cas de besoin plus important, un service de réparation est disponible dans les 48 heures pour réparer ou échanger directement le vélo sans frais supplémentaire !

5. On possède un vélo, sans les inconvénients

J’en ai eu des vélos dans ma vie, mais entre le coût élevé, les réparations à faire ou le fait de ne pas l’utiliser pendant plusieurs mois, je trouve que cette alternative est vraiment idéale ! Au final, même s’il s’agit de location, le fait que ce soit de longue durée permet vraiment d’avoir l’impression que le vélo est à soi. On possède donc une bicyclette mais aucun des inconvénients qui vont souvent avec. Le fait de savoir que mon vélo peu être remplacé gratuitement dans les 48h en cas de pépin est vraiment un poids en moins !

– VERDICT –

Après plusieurs mois à utilise ma bicyclette Deluxe 7 de chez Swapfiets je peux dire que je suis plus que convaincue ! J’avais peur, comme on voit souvent dans ce type de services de location qui semblent trop beaux pour être vrais, qu’il y ait un loup. Et finalement, c’est plutôt l’inverse : j’ai été ravie de voir que Swapfiets respectait à la lettre ses engagements. A chaque fois que j’en avais besoin, le SAV répondait présent hyper rapidement et toujours avec beaucoup de gentillesse et de pédagogie. J’étais étudiante il y a encore peu et je trouve que c’est la solution idéale quand on a un petit budget ou qu’on n’utilise pas régulièrement son vélo (Erasmus, déplacements professionnels, confinements, voyages, etc.).


Et vous, vous êtes team transport en commun, voiture ou vélo ? Vous seriez tenté par en louer un plutôt que de l’acheter ? J’attends vos impressions !

XXX, Léa-Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *