LIFESTYLE

Qualité de l’air : 7 conseils pour dépolluer son intérieur

Qualité de l'air : 7 conseils pour dépolluer son intérieur

Récemment, j’ai appris que l’air était jusqu’à 10 fois plus pollué à l’intérieur de chez nous (appartement, maison, bureau…) que dans la rue ! Sachant que l’on passe 80% de notre temps dans des lieux clos, on passe donc des heures à respirer des produits et particules toxiques. Pour préserver notre santé, celle des plus jeunes ou des plus fragiles, il n’y a parfois besoin que de quelques astuces faciles à appliquer pour dépolluer son intérieur.

Voici tous mes conseils pour améliorer la qualité de l’air chez soi !

Article réalisé passionnément en collaboration avec Philips à l’occasion de la journée nationale de la qualité de l’air pour vous sensibiliser à ce sujet.


Quels sont les sources de la pollution de l’air intérieur ?

En me penchant sur la question, j’ai réalisé que la dégradation de la qualité de l’intérieur chez nous est dû à plusieurs facteurs. Pour que ce soit plus simple à comprendre, je vous ai fait un petit récap’ qui permet d’y voir plus clair et d’identifier les actions/objets du quotidien qui posent problème :

Qualité de l'air : différentes sources de pollution à l'intérieur

Mes conseils pour dépolluer son intérieur et améliorer la qualité de l’air chez soi

En plus de bannir le tabac, de traquer la poussière et d’éviter l’humidité, voici quelques conseils simples qui sont d’une grande aide pour améliorer la qualité de l’air chez soi.

1- Aérer quotidiennement : ce geste simple est incontournable et très utile. Il permet non seulement de renouveler l’air à l’intérieur de chez soi,mais aussi de chasser toutes les substances chimiques polluantes et éviter l’humidité. A faire 10 minutes chaque matin.

2- Adopter des plantes qui purifient l’air : même si elle n’est pas suffisante à elle toute seule, la biofiltration permet d’assainir son intérieur de certains polluants. C’est le cas des plantes comme les chrysanthèmes, dracaena, ficus, fougères de Boston, langues de belle-mère, aloe vera…

Quelles plantes pour dépolluer son intérieur et améliorer la qualité de l'air ?

3- Garder une maison aux normes : la pollution intérieure peut venir d’une construction qui répond à d’anciennes normes (amiante, peinture au plomb…) ou d’appareils défectueux (mauvaise évacuation des gaz d’échappement, cheminée avec conduit bouché, chauffage mal entretenu, climatisation sale…). Il convient de vérifier ces points régulièrement.

4- Utiliser des produits d’entretien sains : la plupart des produits d’entretien contiennent des composés organiques volatiles (COV), gaz qui entraînent de nombreux effets secondaires indésirables sur la santé. Privilégiez les produits d’entretien naturels et écologiques. Ou, encore mieux, fabriquez-les vous-mêmes !

5- Eviter de parfumer son intérieur : sous forme de bougies, d’encens ou de sprays, les parfums d’intérieurs contiennent des composés organiques volatiles, dangereux car irritants, perturbateurs endocriniens, allergènes voire cancérogènes. Privilégiez les parfums d’ambiance et bougies naturels et non-toxiques.

Choisir ses bougies pour éviter de polluer son air avec des produits toxiques

6- Bien choisir son mobilier : une enquête a récemment révélé que jusqu’à 31 substances néfastes pour la santé émanaient du mobilier intérieur. Pour palier cela, choisissez des meubles vernis sans solvants, colorés à la peinture à l’eau, en bois non traité, sans mélaminé, etc.

7- Utiliser un purificateur d’air : les purificateurs d’air capturent les polluants et substances toxiques en suspension et les filtrent ou les détruisent. Il s’agit d’un des gestes les plus efficaces pour dépolluer son intérieur.

purificateur d'air pour améliorer la qualité de l'air chez soi et dépolluer son intérieur

>>> LIRE AUSSI : Organisation, mes 7 astuces pour mettre de l’ordre dans son intérieur <<<

Mon purificateur d’air AC0820/10 de Philips

A l’occasion de la journée nationale de la qualité de l’air, j’ai reçu un colis de la part de Philips, fort utile pour réduire la pollution de l’air intérieur : son tout nouveau purificateur d’air, l’AC0820/10. C’est d’ailleurs à l’occasion de cette journée que j’ai appris qu’un lieu clos est jusqu’à 10 fois plus pollué qu’un extérieur et quels sont les enjeux au niveau de la santé qui résident autour de l’amélioration de la qualité de l’air.

Le purificateur d’air AC0820/10 de Philips est le petit dernier de la marque, et pas des moindres. Il a plusieurs avantages non négligeable qui m’ont séduite (et qui font qu’on l’a adopté chez nous) :

– Sa taille : contrairement à ceux que j’avais déjà vu, celui-ci est plutôt compact et ne prend pas une place immense. C’est donc très pratique de lui trouver un endroit dans le salon.

Son design : noir et blanc, épuré, arrondi… on dirait presque une enceinte pour la musique ! Il est plutôt sympa et c’est tant mieux pour une fan de déco comme moi.

Son silence : en dehors du mode “TURBO” on ne l’entend pas du tout. Du coup, je peux me concentrer pour travailler (puisque mon bureau est à la maison) et il ne fait pas peur au chat !

Son niveau de technologie : plusieurs fois breveté, il élimine 99,5 % des particules de 3 nm et fonctionne pour une surface de 49m2, ce qui fait de lui un des meilleurs purificateurs d’air du marché avec un excellent rapport qualité prix.

purificateur d'air pour améliorer la qualité de l'air chez soi et dépolluer son intérieur

Ce qui m’a le plus plu, c’est le fait qu’il informe en temps réel de la qualité de l’air chez soi. Il possède un voyant lumineux qui se décline en 4 couleurs : du bleu (bonne) à rouge (mauvaise). Lorsqu’on l’a allumé pour la première fois dans notre salon, il s’est immédiatement mis en rouge et en mode “TURBO” car il affichait que la qualité de l’air était au pire niveau chez nous. C’est vraiment à ce moment que j’ai pris conscience que je respirais tous les jours dans un environnement néfaste pour ma santé et celle de mes proches (surtout que je travaille à la maison alors j’y suis 90% de mon temps). Heureusement, en quelques heures seulement tout était rentré dans l’ordre et notre intérieur était dépollué.

Au final, on l’utilise quotidiennement pour maintenir une qualité de l’air optimale à la maison ! Je suis allergique au acariens et mon amoureux est un ancien asthmatique alors ce purificateur est plus que nécessaire chez nous. Ca m’évite d’avoir le nez et la gorge qui me gratte et d’éternuer 15 fois d’affilée lorsque je fais le ménage à la maison. D’ailleurs, il est aussi très pertinent dans le cas de l’arrivée d’un bébé pour le protéger d’un air pollué par tous les nouveaux meubles de sa chambre. Et comme il est silencieux, il ne risque pas de le réveiller la nuit.


Vous aviez déjà pris conscience de la mauvaise qualité de l’air chez soi ? Quels gestes allez vous adopter pour l’améliorer ? J’espère que l’article vous aura été utile et vous permettra d’adopter un mode de vie plus sain 🙂

XXX, Léa-Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *